Tout ce qu’il faut savoir sur les taxis en France

Le métier du taxi en France est régi par la loi, il est sous la tutelle du ministère de l’Intérieur. En 2018, on a recensé plus de 50 000 taxis dans tout le pays, avec plus d’un tiers en Île-de-France. Les chauffeurs de taxi en France sont habituellement des artisans, mais il y a aussi plusieurs chauffeurs salariés, autrement dit, les chauffeurs qui travaillent pour le compte d’une entreprise.

 

En France, il n’y a pas de couleur exacte pour les taxis. Il dispose seulement d’un signe distinctif lumineux qui est placé sur le toit portant la mention « taxi » afin d’être reconnu par les publics. En fait, c’est grâce à ce pot lumineux que ces derniers peuvent savoir si le taxi est déjà pris ou non. Bref, pour mieux comprendre le fonctionnement des taxis français, retrouvez dans cet article toutes les informations nécessaires.

Ce que le conducteur de taxi peut faire ou peut ne pas faire

Un chauffeur de taxi 94 n’a pas le droit de dénier une course. Mais tout de même, il y a des cas où il peut le faire : si le client se trouve à moins de 50 m d’une station de taxis, s’il est soûl ou s’il risque d’endommager la voiture, si un taxi libre l’attend, s’il est escorté d’un animal (sauf les chiens d’aveugle), ou encore si les bagages sont trop lourds ou trop volumineux.

De plus, le chauffeur peut refuser la course lorsqu’il a déjà terminé son service et que la course est trop loin de son garage. Par contre, si le nombre de voyageurs autorisés par la carte grise le permet, il ne peut pas refuser de prendre en charge 4 passagers, sauf si les sièges correspondants ont été retirés de la voiture.

Le client peut choisir le chemin

Si le taxi 94 doit transporter ses clients à une destination indiquée par le chemin le plus direct, il est toutefois possible que le client indique un autre chemin. Sur ce, le chauffeur est tenu de le respecter. Le client peut aussi faire arrêter la voiture en cours de route pour faire descendre des personnes qui l’a accompagné ou en faire monter d’autres.

Le port de la ceinture de sécurité

Les chauffeurs de taxi 94 en service ne sont pas obligés de porter leur ceinture. Par contre, les voyageurs doivent le porter. À défaut, ils perpètrent une contravention de quatrième classe et risquent une amende de 135 euros.

Même si, la loi exige que chaque enfant déplacé en véhicule dispose d’une place pour lui seul et soit attaché en fonction du dispositif la plus adéquate à sa morphologie, dans un taxi, ils ne sont pas obligés d’utiliser un siège auto ou un rehausseur.

Comment fonctionnent les prix des taxis ?

En général, le prix d’une course en taxi 94 est indiqué par le compteur du taxi. Lorsque vous prenez un taxi, vous devez savoir que le compteur se lance dès lors que la voiture est en mouvement et s’arrête en cas de la décente du passager ou de bouchon. 

Alors, à la fin de chaque course, le compteur va indiquer un montant et les éventuels suppléments que le passager doit certainement payer au chauffeur en contrepartie du service rendu.

 

Pour vous aider à mieux comprendre la tarification de votre course en taxi, voici les significations des lettres A, B, C, D qui apparaissent sur le tableau du compteur.

  • Prix A : 0,90 euro/km (1,05 euro/km à Paris) pour la course de jour avec retour en charge à la station. À Paris, ce prix est apposé tous les jours de 10 h à 17 h sauf les dimanches et les jours fériés.
  • Prix B : 1,30 euro/km (1,29 euro/km à Paris) pour la course de nuit avec retour en charge à la station ou les courses réalisées le dimanche et les jours fériés avec retour en charge à la station. Comme le prix A, ce prix s’applique toujours aux mêmes heures à paris, mais de 7 h à minuit le dimanche et les jours fériés.
  • Prix C : 1,90 euro/km (1,56 euro/km à Paris) pour la course de jour avec retour à vide à la station. Pour le dimanche, ce prix s’applique de minuit à 7 h
  • Prix D : 2,60 euros/km pour la course de nuit avec retour à vide à la station ou course réalisée le dimanche et les jours fériés avec retour vide à la station. Cette tarification n’existe pas à Paris.

 

Après application de la réglementation, sachez que, quel que soit le prix indiqué au compteur, le montant à payer pour la course ne va jamais être moins de 7,30 euros.

Par ailleurs, la réservation d’un taxi en ligne est un peu chère. Cela peut vous couter entre 2 et 4 euros pour une réservation immédiate et 2 euros et 7 euros pour une réservation à l’avance. Dans ce cas, vous devrez être certain de votre déplacement, car lorsque le chauffeur a accepté votre demande, il va mettre son compteur en marche.

 

C’est pour cela qu’à son arrivée chez vous, le compteur affiche déjà quelques euros, même si vous n’avez pas encore effectué la course. Il y a aussi d’autres qui sont encadrées. Ainsi, la prise en charge ne peut coûter plus que 4,18 euros. Le prix pour un kilomètre traversé est plafonné à 1,12  euro et le coût horaire pour une période d’attente en cas de réservation ou marche lente à 37,46 euros. Le plus important c’est que les prestataires de taxi 94 assurent un service continu, ils sont là pour vous à tout moment : 24 h/24, 7j/7 même les week-ends et les jours fériés.

Que faire en cas de litige ?

En cas de litige, vous pouvez prendre le numéro d’identification du chauffeur inscrit sur l’horodateur qui se trouve à la plage arrière. Ensuite, vous devez faire parvenir votre réclamation soit à la direction départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, soit au service des taxis à la préfecture du département. Si vous résidiez dans le 94, vous pouvez faire parvenir votre réclamation à la préfecture de votre département.

 

 

Découvrez d’autre article ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *